Des droits aux solidarités- Mr Péréa

Je voudrai honorer, dans le temps qui m’est imparti, en cette Journée internationale de la femme, nos mères, nos femmes, nos filles, nos amies. Toutes les 6 minutes, une femme est victime de viol… Non pas dans un pays lointain mais en France. Les donneurs de leçons que nous sommes doivent savoir aussi balayer devant leurs portes. La journée internationale de la femme doit être l’occasion de faire le point sur la condition des femmes, l’égalité des sexes, mais aussi de regarder au-delà du carcan des religions et d’approfondir notre réflexion concernant les avancées futures.

Et pour revenir au sujet du jour, j’affirme mon désirs de renforcer tout particulièrement les aides aux femmes socialement isolées. Je veux permettre aussi aux adultes, éloignés de l’emploi, de ne pas rester seuls chez eux. Je veux lutter contre l’isolement, l’exclusion, la précarité.  La lutte contre l’illettrisme doit être une priorité.  Poursuivre la lecture ‘Des droits aux solidarités- Mr Péréa’

Identité seynoise – Mr Vuillemot

De la culture industrielle à l’industrie culturelle, quelle identité pour La Seyne ?

La culture industrielle à La Seyne.

 Parler de culture industrielle c’est parler des gens.

De ceux qui ont travaillé dans cette industrie, mais aussi de leurs enfants, de leurs petits enfants qui sont pétris des récits familiaux d’ouvriers, d’ingénieurs, de cadres.

C’est parler d’une population qui n’a pas choisi sa destinée et que certains, ont voulu déposséder. Pas forcément avec dédain ou mépris, mais avec un manque certain de commisération et de prise en considération.

La ville traumatisée, par la fermeture les chantiers navals, restée des années en déshérence, a été vouée à une urbanisation massive avec un objectif affiché d’en faire une ville uniquement touristique. La population ancienne a perdu ses repères alors que les nouveaux venus peinent à trouver une identification à leur nouvel espace de vie. Poursuivre la lecture ‘Identité seynoise – Mr Vuillemot’

Mr VITEL- Des droits aux solidarités

« DES DROITS A LA SOLIDARITÉ »

Les droits fondamentaux sont exprimés dans le texte d introduction de la constitution française et renvois a la Déclaration des Droits de l homme et du citoyen de 1789 , au préambule de la constitution du 27 octobre 1946 révisée le 4 octobre 1958 et a la charte de l environnement de 2005 .

Il est défini un idéal commun de liberté d égalité et de fraternité et sont conçues en vue de leur évolution démocratique . Les droits et les devoirs de chaque citoyen français sont parfaitement définis par la charte du 30 janvier 2012 .

Dans son chapitre Fraternité elle proclame que la Nation garantit a tous la protection de la santé , la sécurité matérielle et le droit a des congés . Toute personne qui en raison de son âge , de son état physique ou mental , de la situation économique , se trouve dans l incapacité de travailler a le droit d obtenir de la collectivité des moyens convenables d existence . Poursuivre la lecture ‘Mr VITEL- Des droits aux solidarités’

Ecologie et aménagement du territoire – Jean-Pierre Colin

ECOLOGIE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

A l’évidence le point de jonction entre l’écologie et l’aménagement du territoire se situe au niveau des Transports, et notamment des transports en commun.

Les transports sont le moyen pour les citoyens de se rendre vers telle administration, événement, ou lieu public.

L’enjeu de l’écologie et de l’aménagement du territoire est incontestablement intercommunal, voire aujourd’hui métropolitain.

Chaque collectivité, sur son propre territoire, n’a plus les moyens financiers de construire tous les équipements, lieux de loisirs etc…L’heure est à la mutualisation. Sur le bassin de vie de TPM, chaque commune l’a bien compris. La Seyne doit trouver sa place, son créneau. Poursuivre la lecture ‘Ecologie et aménagement du territoire – Jean-Pierre Colin’

économie et culture – Jean-Pierre Colin

NB : Marc Vuillemot est surement un grand spécialiste de ce thème. En effet, à la Seyne, à chaque fois qu’un commerce ferme, la devanture est recouverte par une peinture célèbre… Le problème, c’est qu’il y a de plus en plus de tableaux de maitres et de moins en moins de commerces. De la com’, toujours de la com’

* L’industrie de la culture…

La culture est une compétence transférée à TPM. A ce titre, la Villa Tamaris et l’école de musique, devenue Conservatoire National à Rayonnement Régional, ont été transférés avec le personnel concerné (notamment les enseignants).

Proposition : A l’heure où la Ville cherche des économies de fonctionnement, nous pourrions proposer le transfert à TPM de l’Ecole des Beaux Arts, avec son personnel (la ville de Toulon ferait de même avec sa structure) ; ce serait assez logique en termes de partage de compétences

Il faut en premier lieu rappeler que le premier signe de Marc Vuillemot en arrivant à la Mairie, en matière de culture, a été de supprimer le projet de Pôle Théâtral, pourtant à vocation intercommunale. Si le projet était allé au bout, nous aurions aujourd’hui même, à l’endroit où se construit le Casino, un établissement culturel de premier plan, où la Comédie Française avait donné un accord de principe pour y travailler et se produire. Poursuivre la lecture ‘économie et culture – Jean-Pierre Colin’

Programme culture de mr Vitel

 Culture Industrielle , industrie culturelle>La Seyne a vécu tout au long de son histoire et en particulier entre 1711 et 1989 une aventure industrielle hors norme qui a fait rayonner l image et l identité de la ville dans le monde entier en lançant sur les mers des ambassadeurs du savoir faire et de l ingénierie Seynoise .
Les chantiers et le lien fort entre La Seyne et les bateaux constitue la base de la culture industrielle de la ville et font partie intégrante de son patrimoine .
Dans certains bassins comme la Lorraine ou l Alsace qui ont êtes comme La Seyne frappées par la crise des industries traditionnelles on a créé des itinéraires de la culture industrielle qui sont des événements festifs , des promenades , des rendez vous sportifs , musicaux pour découvrir autrement un patrimoine industriel classe d ailleurs souvent au patrimoine mondial par l Unesco .
A la Seyne que reste t il aujourd hui de ce patrimoine ?
- Le Pont Transbordeur ou Pont Levant inscrit depuis 1987 a l inventaire supplémentaire des monuments historiques . Poursuivre la lecture ‘Programme culture de mr Vitel’

Programme culture Mr Martinenq

 

texte de Mr Martinenq pour la deuxième rencontre

Budget culture aujourd’hui : 8 millions d’euros

Les événements culturels à la Seyne:
- Théâtre de l’Europe et le Festival Janvier dans les étoiles (cirque) : subvention d’un million d’euros
- Festival de jazz au fort napoléon et Festival cubain : souvent les mêmes artistes, événement répétitif dans le même style musical.
Il y a une mise en avant d’une culture « cultivante », c’est le monopole des budgets.
Equipements culturels : Fort napoléon, Fort Balaguier, salle Apollinaire. Pas assez d’équipements culturels pour une ville de 65000 habitants. Il y a donc peu d’impact et de retombées pour les seynois eux-mêmes.
On n’arrive pas à donner aux artistes locaux des lieux appropriés à leurs ambitions. Les artistes sont obligés de s’expatrier pour avoir accès à des lieux culturels d’envergure.
La Seyne : Une ville à l’abandon, tous les quartiers sont isolés, pas de sentiment d’appartenance à cette ville pour les citoyens seynois.

Propositions Poursuivre la lecture ‘Programme culture Mr Martinenq’

Texte de Mr PEREA lors de la 2° rencontre – De la culture industrielle à l’industrie culturelle

Notre ville a toujours eu une culture industrielle, son passé en témoigne, mais cette culture est en panne depuis la fermeture des chantiers naval dans les années 80. La Seyne a la même maladie que la France, très endettée, croissance nulle, chômage durable. Nous sommes un regrettable échantillon de l’économie nationale, de surcroit aggravé par l’imprévoyance de notre classe politique locale depuis un quart de siècle.

Il est une évidence, je ne peux pas vous promettre de créer du travail tout seul. Je me refuse, d’ailleurs, à faire ce qui s’est fait ces 12 dernières années, sous les mandats de Mrs Paecht et Vuillemot ; c’est à dire de passé de 900 employés municipaux à 1500. Par contre je m’engage à aider et à favoriser la création d’emplois ici à La Seyne …comment ? Poursuivre la lecture ‘Texte de Mr PEREA lors de la 2° rencontre – De la culture industrielle à l’industrie culturelle’

12 février- de la culture industrielle à l’ère de la culture

2°rencontre citoyenne sur l’identité de la ville en présence des candidats à l’élection municipale de la Seyne-sur-mer
Rendez-vous ce soir au 13bis à 18 h.
Attention les places sont limitées, nous  pouvons accueillir 200 personnes.

« Les villes sont des bibles de pierre. Celle-ci n’a pas un dôme, pas un toit, pas un pavé qui n’ait quelque chose à dire dans le sens de l’alliance et de l’union, et qui ne donne une leçon, un exemple ou un conseil. Que les peuples viennent dans ce prodigieux alphabet de monuments, de tombeaux et de trophées épeler la paix et désapprouver la haine…
Le genre humain a deux livres, deux registres, deux testaments, la maçonnerie et l’imprimerie, la bible de pierre et la bible de papier ». Victor Hugo « Paris » (XIX)

photo

UMP ( Mr Vitel) -programme Aménagement et Environnement

La ville de La Seyne est une mosaïque de quartiers et d’ambiances différentes. C’est une ville polycentrique dont le sentiment d’appartenance est sans doute plus fort qu’ailleurs, sous-tendu par l’histoire commune des chantiers navals et de la balnéarité. Si elle bénéficie d’atouts considérables comme la mer et son littoral, ou son patrimoine, elle n’a jamais été l’objet d’une réflexion globale sur son développement. Cette analyse considère le territoire dans son ensemble et sa diversité, tout en le mettant en perspective dans l’agglomération et dans le temps.

Une histoire maritime
D’abord port de pêche niché autour de l’église, au fond de la rade et à l’abri du mistral, la Seyne se développe autour des activités que Toulon ne peut déployer à cause des dispositions liées à la Marine Royale. Des marchands s’y installent pour faire du commerce maritime (d’où les riches façades du cours Louis Blanc ou de la Place Martel Esprit) ainsi que des armateurs qui vont être à l’origine des chantiers itinérants qui  recrutent à la journée puis sédentarisent des populations d’immigrés venus d’Aubagne puis de Toscane (notamment Butti). Poursuivre la lecture ‘UMP ( Mr Vitel) -programme Aménagement et Environnement’

12


SOISSON LUC MUNICIPALES LAI... |
Politiquement incorect |
Améliorer encore la vie des... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | democrassecie
| Gignac-La-Nerthe : Le Forum
| Testencorecetruc